Pour la journée des droits des femmes, rappelons qu’il n’y a pas de métier « d’homme » !

Pour la journée des droits des femmes, rappelons qu’il n’y a pas de métier « d’homme » !
8 mars 2019

Les compétences n’ont pas de genre. 

En ce 8 mars, journée internationale pour les droits des femmes, notre équipe tient à rappeler que non, il n’y a pas de métier « de femmes » ou de métier « d’hommes » ! Il n’y a que des métiers qui appellent des compétences professionnelles et humaines, qui, elles, n’ont pas de sexe.

A CTI Formation et à l’école INSTIC, nous formons notamment aux métiers de la conception et du dessin industriels (ou « conception assistée par ordinateur »), secteur qui est encore aujourd’hui majoritairement masculin. C’est donc toujours avec plaisir que nous accueillons sur cette thématique des stagiaires femmes.

"Les recruteurs recherchent des candidatures féminines"

C’est par exemple le cas de Céline (photo), actuellement en formation « Concepteur(trice) en systèmes mécaniques » (bac+3) à l’école INSTIC. Depuis 4 ans, Céline est dessinatrice en bureau d’études, dans des équipes où elle est souvent la seule femme. Elle nous le confirme : « les recruteurs sont souvent intéressés par un œil féminin, qu’ils estiment complémentaire à celui de l’homme. Ils sont donc tout à fait ouverts et même demandeurs de candidatures féminines. »

Aujourd’hui, seuls 17% des métiers sont mixtes.

"La majorité des femmes exerce toujours dans seulement 12 familles professionnelles sur 87. Beaucoup de secteurs sont toujours genrés, c’est pourquoi il y a un gros travail à mener sur l’orientation, les préjugés, la manière dont on aborde les différents secteurs d’activités" analyse Michel Tardit, chargé de veille au CIDJ (centre d’information et documentation jeunesse).

Des préjugés, il en reste. "D'habitude, je ne recrute que des hommes. Tu as été la première femme que j'ai embauchée : mais bon, comme finalement ça se passe bien, oui  pourquoi ne pas recruter d'autres femmes à l'avenir ?" C'est ce qu'a entendu Mélanie il n'y a pas si longtemps, elle aussi dans le secteur du dessin industriel.

Alors, en tant que centre de formation, nous continuons et continuerons à rappeler que ce sont les compétences et savoir-être qui priment. Et que chaque personne, sans se soucier de stéréotypes de genre d’un autre âge, est libre de choisir le métier qui lui donne envie de se lever le matin.


Aller plus loin

Lire l’article du site « Mode(s) d’emploi » sur la mixité professionnelle en 2018

Consulter l’infographie de Eurecia « Homme vs femme : marché de l’emploi 2018 »




Contactez-nous quelle est votre question ?

Nous mettons tout en œuvre pour vous répondre sous 2 jours ouvrés maximum.